Jour: août 2, 2020

Pärnumaa Franckovision 2020

Publié le

Interview n°20 – Pärnumaa

 

Pärnumaa 2020

 

Bonne chance de la part du Péloponnèse, bonjour ! Direction Pärnumaa pour un voyage au cœur de l’Estonie. Le meilleure classement de la région a été réalisé en 2017 avec la chanteuse Oonagh qui a été classé à la deuxième place du classement juste derrière Belgrade, région gagnante cette année-là. Pärnumaa a également été classé 9ème l’année suivante en 2018 avec le groupe Normandie.

 

1) Comment avez-vous réagi après votre qualification en Finale ?

Très heureux et positivement surpris, cette première DF et plus généralement ce Franckovison ont un excellent niveau. Je ne me voyais donc pas aller très loin cette année! Très belle surprise, merci!

2) Quel est le point fort de votre contribution ? Le point faible ?

Je pense que le principal point fort est le côté feel good, une fraîcheur et une gaieté se dégagent de la chanson, et plus globalement elle met de bonne humeur et pousse à danser! Niveau point faible… assez difficile de se positionner comme toujours, une personne qui n’y accroche pas pourrait probablement mieux répondre.

3) Selon vous, quel sera votre classement ? Pensez-vous avoir la capacité de faire un top 10, voir mieux une victoire ?

Très sincèrement je trouve cette année très imprévisible, encore plus que les précédentes. Donc je préfère ne m’attendre à rien pour ne pas être trop déçu, mais ça n’empêche pas d’espérer! :P

4) Quel est votre objectif pour ce Franckovision ? (Qualification en Finale, Top 10, victoire….)

La qualification comme toujours, et j’ai eu très peur! :P

5) Etes-vous satisfait des régions qualifiées en Finale ?

Similaire aux années précédentes, je peux pas dire que je ne suis pas satisfait car tout le monde mérite sa place en finale mais j’ai perdu d’assez gros favoris personnels également.

6) Quelles sont, pour vous, les régions qui devaient absolument participer à la Finale du Franckovision ? (3 maximun)

Shanghai et la Dordogne sont deux chansons que j’ai adoré découvrir et voir gagner leur NF, deux perles qui aurait été dans mon top 5 en finale. Déçu aussi pour Tel Aviv et Midi-Pyrénées, que j’espérais voir passer en finale après quatre non-qualifications de suite.

7) Pouvez-vous nous donner le détail de votre scénographie ?

De la fumée, de la forêt, des chamanes sur des pirogues, et bien il n’y aura rien de tout ça cette année! 8)
Le mot d’ordre est : SIMPLICITE. C’est pour cela que la délégation a décider de ramener un kiosque en bois habillé de tissus rouges transparents. 8) 100% construit pendant le confinement, ayant du temps et un budget serré. ;D
Le premier couplet commence avec un plan en contre plongée sur les chanteurs, chacun assis sur une chaise, avec un fond saturé de rouge. Ksenija et Arciom sont habillés avec des tenues rouges similaires à ce qu’ils portaient sur le tapis rouge de l’Eurovision, Ksenija porte en plus une couronne de rose rouge. Lors du refrain  le couple se lève et va chanter avec le public et le fond se transforme en une plaine ensoleillée avec quelques arbres reliés entre eux par des guirlandes de lanternes. Guitare en main, Arciom, et aussi Ksenija, rejoignent la scène B lors du second couplet. Ils reviennent ensuite sur la scène principale lors du pont pour entamer le dernier refrain.
Tout au long de la prestation, les deux chanteurs sollicitent le public et les plans caméras jouent principalement avec eux pour créer cette sorte de proximité et également leur permettre de transmettre leur gaieté à l’écran.

8) Parlons maintenant des sélections régionales ! Pourquoi avoir fait le choix de ses 5 chansons dans votre sélection et/ou sélection interne ?

Ce sont cinq chansons que je voulais faire découvrir, cinq en lesquelles je croyais et le plus important : cinq coup de cœurs personnels.

Naturellement, Sytyn d’ABREU étant la chanson que j’ai le plus écouté, chanté et dansé de l’année, elle avait donc logiquement une place rapidement dans ma sélection. Cyan Kicks est un coup de cœur musical que j’ai eut dans l’année et Tidal Wave est ma chanson préférée venant d’eux, ils se sont donc aussi rapidement retrouvé dans ma sélection. Ensuite Janet Devlin m’a énormément touchée à travers ses trois singles marquant l’arrivée de son album Confessionnal, le plus difficile a été de choisir laquelle des trois chansons. C’est finalement Saint Of Sinners que j’ai choisis [au dernier instant] pour son instrumental et sa mélodie entêtante. Niveau estonien, Liis Lemsalu s’est vite imposé avec une autre chanson, mais voulant depuis trèèèès longtemps Liis dans ma sélection le choix s’est vite tranché pour elle. #Pärnu

Et enfin pour ce qui est de NAVIBAND, c’était juste pour embêter Sahbi qui les détestait à l’Eurovision et voir si il nous accepterait sur son territoire quand même 8)
Plus sérieusement, j’aime tellement cette chanson et NAVIBAND, qu’ils se sont ajouté naturellement à ma sélection. Et en plus c’est pour moi une de leur meilleure chanson! :-*

9) Comment choisissez-vous vos chansons pour le Franckovision ? Faites-vous des recherches spécifiques ?

Personnellement, je fais une pré-sélection des chansons que j’aime le plus parmi celles que j’ai découvert dans l’année. Puis j’entame un [loooong] processus de tri pour n’arriver qu’à 5 chansons [dont une en estonien]. Cela aboutit généralement à 7-8 chansons, puisque je n’arrive jamais à n’avoir que 5 chansons avant le jour J. C’est généralement le soir avant l’envois des chansons que j’en ai 5, car il le faut! Je m’assure également ne pas avoir de nette préférence parmi mes chansons présentées, erreur déjà faite par le passé!

10) Concernant les autres sélections régionales, pouvez-vous me dire quelles sont vos 3 plus grosses déceptions cette année ?

Alina Pash avec Bosorkanya (Oblast de Belgorod) est clairement une des mes plus belles découvertes de ce francko et c’est donc également ma plus grosse déception cette année. J’ajouterais également Bendik avec Bror (Cassovie) et Grace Ackerman avec Down Is The Wire (Northern Territory), que j’avais voté pour mais qu’elles n’ont pas gagné, j’ai beaucoup apprécié ces deux chansons que j’écoute toujours et que je vais écouté pendant un moment.

11) Comment trouvez-vous Tunis ?

Je vais essayer de ne pas sortir ce que tout touristes dit… 8)
Du coup, je dirais que Tunis est… ensoleilléchaudexotiquedésertique… bon ça manque de verdure quand même! 8) Mais l’architecture et les atouts culturels de la ville sont exceptionnels! :)

12) Comment trouvez-vous l’organisation du Franckovision 2020 ?

L’organisation est bonne et l’équipe est dynamique et dévouée, comme les participants!

13) Est-ce que votre région participera au prochain Franckovision ?

Aucune idée! Difficile de prévoir un an à l’avance, encore plus en ces temps difficiles.

La question 14 est proposé par notre cher hôte de cette année Sahbibi :

Comment est-il possible d’avoir si mauvais goût ? Kisses from Tunis ❤

Pour faire simple, niveau sélection, il suffit de la typer vers la pop, tout en mettant quelques variantes moins pop (pourquoi pas en russe?) et cerise sur le gâteau du mauvais goûts, choisir des chansons norvégiennes… ah non! WAIT! je suis entrains de décrire la sélection de Tunis. And I Oop-! :o 8)

Merci pour cette interview Jack et bonne chance pour la Finale !

Merci à toi :-*

 

Cette année Pärnumaa est représenté par le duo NAVIBAND et de leur titre « Галилео (Два человека) » qui passera en troisième position en Finale !

 

NAVIBAND (ou NAVI) est un groupe biélorusse originaire de Minsk. Lors de la formation du groupe, NAVI était seulement un duo entre le couple Arciom Lukjanienka (chanteur et guitariste) et Ksienija Žuk (chanteuse et claviériste). Ce n’est qu’en 2015, que le duo devient un groupe avec Aliaksandr Taboĺski à la guitare électrique et à la production, Uladzislaŭ Čaščavik à la basse et Uladzimir Biehier à la batterie. Le groupe gagna en popularité en participant trois fois à la sélection biélorusse pour l’Eurovision, l’Eurofest. En 2014 avec « Vyberu sam » (éliminés aux auditions), en 2016 avec « Heta ziamlia » (4e) et en 2017 « Historyja Majho žyccia » (1er). Renommée par la suite « Story of My Life », la chanson devint ainsi la première chanson entièrement en biélorusse à l’Eurovision et le groupe finassa 17e de la finale à Kiev. Cela leur permit de consolider leur popularité à travers Europe de l’est. Le groupe chante en Biélorusse, en Russe et en Ukrainien. NAVIBAND à cinq albums à son actif : « Lovi » (2014), « Soncam sahretyja » (2014), « Iliuminacyja » (2017), « Adnoj darohaj » (2017) et « NaviBand » (2019).