Genève Franckovision 2019

Publié le Mis à jour le

Genève

 

Voici aujourd’hui l’interview de AnthonyJU, chef de délégation de Genève.

Mais tu peux m’appeler Anthony 8)

1. Comment avez-vous réagi après votre qualification en Finale ?

J’étais surpris car depuis le début, je me voyais vraiment NQ en voyant le niveau de la DF. Jusqu’au dernier moment, j’étais convaincu que je ne passais pas et quand je fus le dernier annoncé, j’ai hurlé de joie mode silencieux et entamer une danse mode gourou. Bon après, je pense que c’était de justesse ma qualification et je suis rapidement redescendu de mon nuage, je ne voulais pas m’envoler vers d’autres cieux.

2. Quel est le point fort de votre contribution ? Le point faible ?

Le point fort est son style, c’est une puissante pop rock avec un refrain puissant assez calibré pour le Francko contrairement à nos précédentes chansons qui étaient toutes risquées mais cette fois, on a voulu opter pour quelque chose de plus safe, pouvant résister sur le long terme tout en misant sur la qualité.

Le point faible réside justement sur le fait qu’elle soit trop calibré et pouvant être passe-partout. Si nos précédentes chansons ne l’étaient pas, Colors l’est plus. De ma sélection, c’est la plus safe qui l’a emporté sur 3 titres qui étaient plus vus comme la potentielle chanson de Genève et qui m’aurait moins inquiété sur une NQ.

3. Selon vous, quel sera votre classement ? Pensez-vous avoir la capacité de faire un top 10 ou mieux une victoire ?

Soyons franc, nous rêvons dans nos rêves les plus fous de voir Genève l’emporter. On y a cru en 2017 puis plus silencieusement en 2018 et pour 2019, honnêtement nous espérons faire et ENFIN un bon classement en sortant du bottom 5 mais il est clair que nous ne gagnerons pas et pour ça, on se base s’il y a une hype autour de Genève ou pas…

… et il n’y en a pas. Puis, comparé à l’année passée niveau commentaire, il semble que notre région est voué à subir le même destin que notre chère Faouzia. Donc, nous sommes prêts pour un nouveau bottom 5 même 3 puisqu’on ne l’a jamais quitté.

Vous verrez, j’aurai raison et quoi qu’il arrive, je garderai…

4. Quel est votre objectif pour ce Franckovision ? (Qualification en Finale, Top 10, victoire etc…)

La qualification bien sûr et c’est fait. Le reste est du bonus maintenant. Mais notre objectif depuis 2017 est de hisser notre région parmi celles qui attisent la hype rien lorsque leur nom est évoqué, qu’on soit considéré comme redoutable, un favori quoi.

Malheureusement chaque année, c’est la désillusion dès qu’on lance notre sélection où on espère lire « Wow, excellente sélection. Alerte winner. Meilleure sélection. Etc. »

Bref, cette chanson expliquera tout :

Omg ce que je suis désespéré mais normal parce que je suis une

5. Etes-vous satisfait des régions qualifiées en Finale ?

Dans l’ensemble oui même si comme tout le monde, il y a eu des pertes mais la majorité de nos chouchous sont passés.

6. Quelles sont, pour vous, les régions qui devaient absolument participer à la Finale du Franckovision ? (3 maximum)

Honnêtement, tout le monde aurait mérité d’être en finale mais les 3 régions absentes sont la Dordogne, l’Andalousie et les Midi-Pyrénées avec en bonus la Cassovie, Kansai (pour la prise de risque chaque année) et Seine-et-Marne.

7. Si vous deviez donner une note sur 20 pour ce Franckovision, elle serait ?

Hum… roulement de tambour… 20/20 :-*

Sommes-nous surpris ? 8)
Normal avec moi, je suis tellement easy 8)

8. Pouvez-vous nous donner le détail de votre scénographie ?

Contrairement aux années précédentes, c’est là aussi un gros changement.

Pour commencer, Kulick est seul sur scène plongé dans la pénombre avec un projecteur braqué sur lui. Des barils sont disposés le long de la scène dont les flammes sortent durant les refrains comme dans le clip ainsi que depuis la scène vers la fin. Beaucoup de pyrotechnie :P

Des images du clip apparaissent à l’écran à savoir les différentes personnes. De la fumée de différentes couleurs (rouge, bleu, jaune et blanche) entoure la scène. Des choristes masculins le soutiennent sur le refrain.

Nous verrons si cela suffit :)

9. Comment trouvez-vous Miami ?

Oulà il y a des choses à dire ici et on ne nous dit pas tout 8)

Tout d’abord, il faut savoir que Kulick était déjà sur place en raison de sa tournée au travers les USA. La délégation est arrivée sans encombre même si on faisait partie des dernières arrivées aux nouvelles. On voyait au loin la délégation d’Île-de-France sortir de l’aéroport tandis qu’on entendait celle du Northern Territory arrivant avec des caisses puis contrôlée par les agents de sécurité révélant qu’il y avait des reptiles et araignées dedans. Quand nous avons quitté l’aéroport, ils étaient encore avec les agents. Nous sommes allés tout de suite à notre hôtel 5 étoiles appelé Fontainebleau Miami Beach pour déposer nos affaires.

Ensuite, nous avons visité Miami en commençant par DisneyWorld et ses parcs à thèmes affiliés et je peux dire qu’on s’est bien amusé. On a croisé là-bas la délégation de Seine et Marne dont le HoD semblait être très euphorique.

Ensuite nous sommes sur la célèbre Miami Beach afin de bronzer et dans mon cas, profiter de la faune locale comme le faisait déjà  la délégation de Kanto mais sur une autre plage 8)
On a même eu droit à un cours de fitness avec T-Nice qui faisait son entraînement par ici et qui a accepté de nous donner un cours :-*

Ensuite, j’ai appris que le chef de délégation d’Erevan, réputé bogoss, bronzait pas loin. Je me suis caché et l’observait de loin avec mes jumelles. Apparemment, je n’étais pas seul, j’ai repéré plusieurs autres HoDs faisant la même chose (il y avait New York, Péloponnèse, Kanto, Corrèze et apparemment, la Catalogne et Oblast de Belgorod étaient dans les parages mais sans en être sûr). Malheureusement pour nous tous, le HoD a réussi à nous fausser compagnie sans que l’on remarque mais a laissé derrière lui une petite carte marqué « Teasing à l’arménienne, raté les chaudières ! 8) »

Nous avons quand même profiter de visiter Miami et ses environs en allant au Cap Canaveral, Tampa, Saint-Augustine, Daytona Beach, Hollywood Beach et même le fameux Coral Castle dont on a croisé la délégation de la Cassovie. Je n’avais jamais vu autant de petits drapeaux tout mignons et qui disaient à chaque fois « Taboudi ».

Au Dolphin Mall, on a croisé les délégations de l’Algarve, du Nevada et de l’Andalousie dévalisant les magasins avant que cette dernière ne rejoigne ses potes d’Helsingborg et de Washington, on raconte qu’ils ont eu un petit accrochage mais amical. L’Algarve était trop lovely comme d’hab’, elle voulait offrir des petites attentions à toutes les délégations. On a aussi croisé celles du Noord-Holland, Drôme, Région du Nord, Champagne, Midi-Pyrénées et Laponie entrain de boire un café en allant prendre un petit rafraîchissement. On a pu discuter avec le Nevada qui demandait des nouvelles de Luca Hänni. De plus, on avait aperçu l’Oblast de Belgorod qui avait loué une galerie pour exposer des œuvres et des dessins. Ce qui est marrant, on voyait un tableau montrant la Corrèze posant comme la Joconde et un autre montrant Erevan posant comme Rose dans Titanic.

En allant dans une boîte où il y a un karaoké, on a croisé la délégation du Fès-Meknès qui chantait avec le cœur même s’il y a un peu de progrès à faire mais ce n’est rien à côté de celle de la Floride où il y a eu une vague de KO dont il a fallu évacuer tout ce beau monde, apparemment évanouissement de rire. Il y avait la Dalmatie chantant bien, la Poméranie qui était impressionnant et le rap endiablé de Sercq. On a eu la chance de rencontrer la célèbre secrétaire de Sercq qui perdait pas mal de feuilles, cela explique pas mal de choses de ce qu’on avait entendu à propos d’elle. Il y avait pas loin un spectacle de Chippendale et on a retrouvé Kanto n’arrêtant pas de donner de l’argent aux strip-teaseurs.

Il faut que je raconte une anecdote car nous avons appris qu’il y a eu une tentative d’attaque contre New York ! On prenait un verre dans un hôtel quand on a commencé à entendre des cris d’effroi et toute la délégation de la Catalogne évacuée en civière. Apparemment, des araignées géantes d’Australie ont été lâchées dans la chambre du HoD et l’étage créant une panique générale. Mais le hic, c’est qu’au lieu d’être lâchées chez celui de New York, c’est la Catalogne qui a tout pris. Ce qui s’est passé, c’est que la chambre de New York était le numéro 99 tandis que l’autre était 66 et par une pure coïncidence, la vis supérieure de chacune a lâché inversant les numéros. Et il fallait que la Catalogne ait la phobie des araignées. Pratiquement tout le monde avait deviné d’où elles venaient mais quelqu’un les avait commandé, apparemment des rumeurs indiquent qu’un balkanique aurait voulu faire peur à New York. Ce dernier a demandé à ce qu’on arrête Belgrade et qu’on le punisse. J’ignore la sanction après.

Ensuite, on a visité les Everglades aux côtés de la Bavière, Pärnumaa, Namur, Kansai, Queensland et Dzūkija et on a même croisé des crocodiles. Je peux dire que Pärnumaa était très curieux et il nous étalé sa culture de la nature (pas étonnant quand on voit qui chante pour la région). Dzūkija était très blagueur, il n’arrêtait pas de nous faire marrer.

Puis on est allé à Sea World voir les spectacles d’orque et de dauphins. Prague et Dordogne étaient présentes dont la première avait été éclaboussée par les orques. Maintenant que j’y pense, nous n’avons jamais croisé la Transylvanie mais on raconte qu’il ne sortait que la nuit et aussi, on a pu croiser dans les rues Valencia rentrant à leur hôtel. On ne parlera pas d’Istanbul, apparemment aucune trace d’eux, on se demande même s’ils ont atterris à Miami.

Pour Tunis, il nous a rejoint, après s’être remis du Lovewave de la Floride, à l’American Airlines Arena pour assister à notre concert privé où de nombreux artistes étaient présents dont la sélection de Genève et celles du passées avec plusieurs représentants actuels des autres délégations. Le concert a duré aussi longtemps que tout le festival de Sanremo réuni, Tunis était heureux mais KO. Je crois avoir entendu au loin « où est Nassi et Alexander Rybak « ? » :P

Pour conclure, Miami est vraiment une très belle ville et avec beaucoup de lieux à visiter, on s’ennuie rarement, les températures sont agréables, on mange bien et la faune locale était hot. Et le HoD hôte nous a beaucoup divertis.


Je crois que tout le monde est KO jusqu’ici ou JPP 8)

10. Parlons maintenant un peu des sélections régionales, quelles sont vos 3 plus grosses déceptions en finale régionale cette année (choisissez 3 chansons) ?

Elena Tsagkrinou –  Pame Ap’ Tin Arhi (Champagne)
Ruben – Power (Belgrade)
Gabby Barrett – I Hope (Île-De-France)
Lena – Thank You (Sercq)
Alle Farben feat Ilira – Fading (Dalmatie)
Katy Perry – Never really over (Poméranie)
Walk The Moon – Timebomb (Corrèze)
Luna – Los Angeles (Péloponnèse)
Alice Chater – Hourglass (Oblast de Belgorod)
Ava Max – So Am I (Drôme)
Within Temptation ft. Jacoby Shaddix – The Reckoning (Namur)
Amanda Delara – Soldiers & Karla Grunewaldt – Desatar (Tunis)

Oups, il y en a plus que 3 8) De plus, Power devait figurer dans ma NF mais a été sacrifiée pour sauver les 4 autres.

À cela se rajoute celles de ma sélection :

Davina Michelle – Skyward
Smith & Thell feat. Swedish Jam Factory – Forgive Me Friend
Avril Lavigne – Head Above Water

J’ai encore du mal à croire comment elles ont pu être battues par notre 4ème choix de la sélection à savoir Kulick.

Puis il y a de grosses absences de chansons qui auraient dû être dans certaines sélections comme Lay By Me de Ruben dont je voyais vraiment Helsingborg la proposer. Tel Aviv mais omg, depuis 3 ans, elle passe à côté de bops qui lui auraient permis de faire mieux et même de se qualifier :'( Heureusement que Champagne était là pour nous donner au moins Elena Tsagkrinou car je fus choqué de ne pas la voir, ainsi qu’une autre absence grec, en Péloponnèse. Et encore :o

11. Comment trouvez-vous l’organisation du Franckovision 2019 ?

L’arrivée de Nathan était ce qu’il fallait pour aider Chris dans l’organisation et le déroulement du Francko, le règlement tel qu’il est maintenant est quasiment parfait mais surtout l’ambiance qui y règne est toujours présent faisant de ce concours le meilleur qui soit. Tout s’est déroulé sans problèmes.

La seule chose que j’améliorai est de donner le lien du formulaire d’envoi des chansons un peu plus tôt afin que ceux qui ne sont pas rapide ou/et écrivent avec seulement un doigt puisse être sur un même pied d’égalité au moment de l’envoi (surtout qu’il y avait 3 personnes qui l’avaient avant et qui avaient déjà préparé leur liste pour l’envoi 8)).

Bravo Chris, Nathan et toute l’équipe du groupe de référence.

12. Le slogan cette année est : « La musique vous donne des sensations fortes ». Mais pour vous, quelle expérience peut-vous donner le plus grand frisson ?

Une victoire surprise après de nombreux échecs et une reconnaissance que ma région n’est pas faible comme mon pays à l’Eurovision. Honnêtement, écouter les chansons et tenter de trouver les joyaux qui me feront vibrer comme avec Faouzia, Dobroe Utro ou encore Hero de Namie Amuro. La musique et la découverte est ce qui me donne le plus grand frisson :-*

13) Est-ce que votre région participera au prochain Franckovision ?

Hum, je ne sais pas. Il peut se passer des tas de choses en un an (moins en réalité lol) et actuellement, de gros changements sont à venir, pas complètement encore mais on est sur la voie. Bon après, on a déjà commencé nos recherches. En cas de top 5 minimum, Genève sera présente pour honorer sa place d’AQ. Dans tous les cas, nous serons présents mais tout dépendra où on en est d’ici-là.

Questions internautes :

Entre tes premières participations pas forcement couronnées de succès et ta seconde qualification d’affilée, on peut dire que Genève a beaucoup évolué au fil des années. Est-ce que c’est la même chose pour toi ? Est-ce que ta vision du concours à changer avec le temps ?

Ouh la question existentielle ! Soit c’est du Matt tout craché ou quelqu’un en avait une sur le moment (ou pire, c’est Jason qui s’est dévolu car personne n’en avait posé une pour moi).

Cela fait plus de 3 ans et demi que je suis sur le forum et j’ai l’impression d’y être depuis des lustres. Depuis ma première participation à aujourd’hui, Genève comme moi avons beaucoup évolué, on pourrait comparer notre évolution comme la pierre jeté dans l’étang. Au début, on est arrivé comme la pierre qui perturbe le l’étang tranquille, provoquant ensuite des vagues faisant même tout déborder puis se calme laissant l’étang reprendre son calme (cette comparaison pourrie) :P

Depuis nos débuts, on a beaucoup évolué avec des hauts et des bas, de bonnes choses comme de mauvaises. Je pense qu’aujourd’hui, on est arrivé à un bon équilibre même si ça peut être encore amélioré. C’est comme Genève qui, au début, se cherchait et était entrain de faire n’importe quoi et maintenant, on sait où on va, on propose des chansons que nous aimons et ayant le potentiel pour nous emmener loin même si rien n’est acquis. Avec le temps, ma vision du concours a changé, je ne suis plus celui qui se berçait des illusions, maintenant je vois le concours comme un passe-temps, un simple jeu où je peux proposer ma musique et écouter celle des autres tout en m’enrichissant musicalement.

Mais on continue de grandir en faisant de bonnes choses comme des erreurs et même si on change comme par exemple cette année, Genève n’a pas fait sa préparty par manque de temps et d’idée mais il ne faut pas perdre le petit grain de folie et ce que nous sommes au fond. Et une partie de notre évolution se fait au contact des membres du forum qui est un peu comme ma seconde famille et j’ai toujours envie de partager ma passion et de grandir avec eux. Même si ces derniers mois, j’étais pas mal absent, j’ai toujours encore envie de m’appliquer et d’apporter ce que je suis pour améliorer le forum et conserver l’ambiance qui règne.

Donc oui, j’ai beaucoup changé et aussi mon regard sur le concours :D

Merci pour cette interview et bonne chance pour la Finale !

 

Genève est représenté cette année par Kulick et sa chanson « Colors  » qui passera en 14ème position en Finale :